Aujourd’hui Fatimé peux voir les fruits de son travail

Storie di successo in Ciad, I frutti di Fatime

Boulalati, un village de la préfecture de Massakory, dans le Sud-est du Tchad, est le village où habite Fatimé Chaibe Hassane. Veuve et mère de 5 enfants, elle ne voyait pas les résultats de son travail et ses efforts n’étaient pas récompensés.

Fatimé labourait 3 cordes (unité de mesure locale correspondant à 0,2 ha) par an pour n’obtenir que 5 sacs de céréales. Elle mettait 10 kg de semence à coté qui allaient lui servir comme stock pour la campagne de l’année à venir.

Des 2013 Fatimé fait partie des 600 ménages vulnérables qui bénéficient du projet de lutte à l’insécurité alimentaire et à la malnutrition financé par l’Union Européenne.

Les activités du projet, visent à accroire la disponibilité alimentaire des ménages ; à améliorer leur capacité de gestion des réserves et à faciliter l’approvisionnement en nourriture des ménages à travers la structuration et le développement des filières existantes.  La formation technique pour la conduite de cultures et la sélection des semences a été fondamentale pour Fatimé et les autres ménages engagés dans ce projet.

Maintenant grâce aux semences qu’elle reçoit, mais surtout grâce à l’appui technique des conseillers agricole, Fatimé a pu augmenter la superficie cultivée à 5 cordes par an (soit environ 1 ha mis en culture) et elle a doublé les sacs de céréales récoltés dans un an. Son stock de semence pour la campagne qui commence  est augmenté jusqu’à 17,5 kg. « Je suis ravie de l’appui de COOPI, merci beaucoup pour votre aide »

Aujourd’hui Fatimé peux voir les fruits de son travail ultima modifica: 2016-08-08T14:34:38+00:00 da coopi