D’où viennent-ils les enfants d’Obo ?

Giochi Ludico RicreativiBIS

À Obo, en République Centrafricaine, les locaux cohabitent avec des milliers de réfugiés provenant du Sud Soudan. COOPI intervient dans la région du Haut Mbomou – où se trouve la ville d’Obo – depuis 2009, en implémentant un programme de protection des droits des enfants et de femmes. Les projets menés par COOPI touchent particulièrement le thème de la protection des enfants : en effet, les enfants sud soudanais qui arrivent dans les camps de réfugiés en RCA sont souvent non accompagnés. Dans les centres d’accueille du Haut Mbomou plusieurs cas de séparation familiale d’enfants ont été enregistrés sans une documentation appropriée ni une recherche familiale approfondie. Ceci laisse penser que plus d’enfants pourraient avoir été séparés de leurs familles lors du déplacement de population.

COOPI pour les enfants

Un des objectifs de COOPI sera de réunir les enfants non accompagnés à leurs familles. Avec le projet Appui à la protection en urgence en faveur des réfugiés et la population la plus vulnérable d’Obo (Haut Mbomou), financé par l’UNICEF, COOPI a apporté des soutiens pour la résilience des familles, des tuteurs, des communautés pour construire un environnement protecteur pour les enfants et les femmes dans les situations post conflits. «Nous allons nous engager pour réunifier avec les familles et communautés 300 enfants séparés et non accompagnés parmi ceux qui ont été identifiés, documentés et pris en charge dans la communauté d’Obo», a déclaré Lucien Amani, chef de projet COOPI. Le projet, qui s’inscrit dans un programme d’intervention multisectoriel  qui se déroule depuis des années dans la région du Haut Mbomou, terminera à la fin de Juin 2017.

D’où viennent-ils les enfants d’Obo ? ultima modifica: 2017-02-15T10:54:49+00:00 da coopi