Du Nigéria vers le Niger pour fuir aux massacres il Niger

nigeria

“Quand ils sont arrivés, ils ont commencé à bruler les maisons. Ensuite quand tout le monde était sorti dans les rues les hommes de Boko Haram ont commencé à tirer. Les voitures brulaient … il y avaient plein de cadavres tout au long des rives du fleuve Komadougou.

Aboubacar a 8 ans et sur son dessin il a exprimé son ressenti suite à la triste situation qui l’a porté à devoir abandonner sa ville natale, Damassak, pour trouver un abri au Niger.

Comme pour 10.000 autres enfants il est suivi par nos psychologues dans le cadre du projet d’assistance humanitaire COOPI-UNICEF de la région de Diffa, dans le Sud-Est du Niger. La région, depuis plus d’un an, vit une situation d’émergence à cause du conflit qui est en train d’assumer des dimensions toujours plus inquiétantes là-bas dans le Nord-Est du Nigéria.

COOPI intervient en soutenant les petites victimes et leurs familles grâce à un dispositif itinérant de soutien psychosocial. Le projet vise à renforcer la capacité de réponse des réfugiés et des communautés accueillantes avec le déroulement d’activités de jeu et récréatives pour les enfants des activités communautaires comme des groupes de dialogue et de soutien pour promouvoir la solidarité et la cohésion sociale ; des activités de sensibilisation communautaire.

À lire les témoignages des autres survécus sur Radio France Internationale — RFI ici

Du Nigéria vers le Niger pour fuir aux massacres il Niger ultima modifica: 2016-02-20T10:23:01+00:00 da coopi