La force des mots dans la lutte contre la malnutrition

Niger_alimentazione

niger_malnutrizione_coopi_echoDe la part de qui viennent les conseils que tout le monde écoute ? Au Niger, comme dans tous les pays, chaque groupe au sein d’une même population a un référant qui lui est propre. COOPI sait que pour assurer la pérennisation des interventions des partenaires en nutrition dans le département de Tillabéry la formulation des messages de sensibilisation est fondamentale. Il faut que ces messages soient diffusés par quelqu’un qui a une autorité reconnue dans la communauté.

Le bouche-à-oreille démarre par les autorités communautaires

Cette année COOPI a mené une étude de dynamique communautaire visée à identifier les leaders dans divers villages de son aire d’intervention : leaders religieux et autres leaders d’opinion, comme par exemple les tradipraticiens ou les sages-femmes, ont été mobilisés pour véhiculer les messages de manière plus efficace chez la population. Une situation exemplaire concerne la catégorie des hommes adultes – les plus souvent négligés dans les activités de sensibilisation sur la nutrition – qui dorénavant recevront ces messages par les Imams lors de la prière.

Une lutte à vaincre tous ensemble

Le vœu est que le message arrive au cœur des gens, pour leur permettre d’arriver à leur fois à transpercer le cœur du problème et ainsi vaincre la lutte à la malnutrition. Naturellement, aux côtés des habitants du département de Tillabéry, COOPI (avec son projet d’amélioration de la prise en charge de la malnutrition) et ECHO (avec son soutien financier) se déploient comme alliés principaux dans la lutte. L’union fait la force et tous unis on va vaincre cette bataille !

La force des mots dans la lutte contre la malnutrition ultima modifica: 2017-01-03T11:24:59+00:00 da coopi