Kékéréké, « Avenir » : un vaste projet de réhabilitation/construction des infrastructures sociales

Kékéréké - Avenir  - un vaste projet de réhabilitation construction des infrastructures sociales

Les événements vécus par la République Centrafricaine depuis 2012 ont entraîné la destruction de nombreuses écoles, centres de santé et centres communautaires, une conséquence de la crise spécialement grave vu la faiblesse des infrastructures qu’il fallait déplorer même avant le déclenchement de la crise.

Dans cet important volet de l’action humanitaire, COOPI et UNICEF gèrent un ambitieux projet au nom évocateur : Kékéréké, un mot en sango qui veut dire « avenir », en partenariat avec plusieurs ministères et départements concernés du Gouvernement de la République Centrafricaine. Le projet Kékéreké vise la construction/réhabilitation de 12 écoles, 54 pompes à eau, 10 centres de santé et 2 maisons des jeunes dans différentes localités des régions Nord et Sud-Est de la RCA (préfectures de l’Ouham Pendé, Haute Kotto et Haut Mbomou). Quelques-unes de ces infrastructures, comme l’école de la ville de Zémio (Sud-Est) sont déjà terminées ; d’autres sont en cours de construction/réhabilitation. Un nombre très important de centrafricains, estimés à 127.299, bénéficieront de ces infrastructures.

Kékéréké, « Avenir » : un vaste projet de réhabilitation/construction des infrastructures sociales ultima modifica: 2016-07-07T14:46:07+00:00 da coopi