Libérés plus de 300 enfants -soldats

bimbi soldato

Le cauchemar de violence pour 357 enfants encadrés et rendus esclaves des groupes armés s’est terminé hier 14 mai en République centrafricaine, quand ces enfants avaient moins de 12 ans, ils ont été libérés grâce au travail de médiation de l’UNICEF, du Fond des Nations Unies pour l’enfance.

COOPI, la principale organisation pour la réinsertion des enfants soldats en République centrafricaine s’est mise à disposition avec l’UNICEF pour collaborer dans le parcours de récupération de ces enfants qui ont été libérés dans le cadre de la plus grande libération simultanée de mineurs jamais accomplies en RCA.

Depuis le 2012, le travail de COOPI pour la protection de l’enfance s’est traduit dans la réinsertion et dans la réunification familiale et communautaire de plus de   1.000 enfants -soldats. Ces garçons et filles ont pu bénéficier de nos trois projets de réinsertion, financé par UNICEF, en RCA.

Notre équipe s’engage pour protéger les enfants centrafricains de la violence, aussi par le biais d’activités de sensibilisation contre le recrutement et l’utilisation des mineurs lors des conflits armés, une des 6 violation les plus graves des droits des enfants selon la liste des Nations Unies.

“Notre espoir aujourd’hui est celui de repérer des fonds des base de la part de la communauté internationale pour soutenir ce procès qui vise à rendre à ces enfants l’enfance que la guerre leur a volé. Des 73,9 millions de dollars dont on a besoin pour protéger l’enfance de ce pays, seulement 17 millions sont versés à la fin du mois d’avril ” a déclaré Alessandro Ponti, représentant de COOPI en Ré. Centrafricaine.

Les enfants libérés le 14 mai, avaient été engagés par les milices rebelles Seleka et des Antibalaka, les deux principaux groupes armés dans la guerre qui concerne la Ré. Centrafricaine à partir du mois de décembre 2012.

“Après deux ans de combats intenses, la libération le même jour de ces enfants est un pas vers la paix”, a déclaré le représentant de l’UNICEF.

Malgré cette bonne nouvelle, le travail à accomplir est encore énorme, en République centrafricaine il reste encore entre 6.000 et 10.000 enfants encadrés dans les groupes armés.

La libération de ces 357 mineurs a été possible grâce à un accord avec 10 groupes armés, sous le drapeau de l’UNICEF, MINUSCA (Mission Multidimensionnelle Intégrée pour la   Stabilisation en République centrafricaine des Nations Unies) et le gouvernement centrafricain.

L’accord a été signé la semaine dernière pendant le Forum de Réconciliation et le Dialogue de Bangui.

Libérés plus de 300 enfants -soldats ultima modifica: 2016-02-10T11:12:46+00:00 da coopi