Niger : données précises pour résultats plus efficaces

niger_dati_malnutrizione

Au Niger, où l’alimentation mal équilibrée est un danger mortel pour bébés et petits enfants, l’intervention de COOPI dans l’amélioration de la qualité de la prise en charge de la malnutrition aigue sévère chez les enfants est gênée par la faiblesse de la qualité des données. Pour faire face au problème, COOPI – en étroite collaboration avec des agents de l’état et grâce au financement de l’Union Européenne* – a lancé une démarche d’amélioration de la transparence des données terrain.

Le traçage des données montre la faiblesse de leur qualité

Le premier pas de COOPI a été de mener une investigation qui a analysé le flux d’information du terrain jusqu’à la validation nationale des données. Le premier traçage de données a concerné le registre des admissions des cas de malnutrition dans les centres de santé : un support contenant tous les résultats des mesurages de routine des enfants de moins de 5 ans qui bénéficient d’une prise en charge médico-nutritionnelle gratuite et de qualité dans les structures sanitaires du département de Tillabéry (Niger). Les lacunes remarquées dans ce support ont été confirmées par les interviewes de plusieurs cadres et acteurs terrain, qui ont partagé leurs expériences et leurs points de vue.

Vers des résultats plus efficaces

Une fois vérifiée l’utilisation non rigoureuse de ce registre, la première disposition prévue par le projet de COOPI a été de renforcer les compétences des agents de santé dans les actions de remplissage : une fois identifiées les fautes spécifiques de chaque centre de santé, les agents reçoivent une formation visée à la prise de conscience de la qualité de leurs propres erreurs ; ce qui constitue la première étape de la correction de la méthode de remplissage du registre. Sous la direction des superviseurs de COOPI, les agents de santé locaux s’engagent de plus en plus pour améliorer la précision des données présentes dans le registre des admissions. À la suite de cette disposition, la prochaine étape prévoira de mettre en place un plan d’action pour faciliter la récolte des données de routine. Cette opération contribuera à l’appropriation du système de gestion des données par les centres de santé et ainsi à leur permettre de garantir aux bébés de Tillabéry une majeure espérance de vie à la naissance. Précision et transparence des données utiles à l’identification du problème sont donc à la base d’une intervention ponctuelle et visée à une résolution réellement efficace.

 

*On rappelle que le projet « Action de renforcement de la protection et de la résilience des populations vulnérables du Niger » de COOPI est réalisé en collaboration et avec le financement du service de la Commission européenne à l’aide humanitaire et à la protection civile (ECHO).

Niger : données précises pour résultats plus efficaces ultima modifica: 2017-01-11T10:15:56+00:00 da coopi