La République centrafricaine souffre depuis décembre 2012 de la crise la plus grave de son histoire. Plus de la moitié de la population centrafricaine – 2,5 millions de personnes sur un total de 4,6 millions – dépend de l’assistance humanitaire pour survivre.
Dans un tel contexte, COOPI assume la protection des plus fragiles : réfugiés, migrants, femmes victimes d’abus sexuels et communautés touchées par des persécutions de nature ethnique et religieuse.
COOPI lutte contre la faim en distribuant des aliments et des graines ; elle lutte contre la soif en construisant des puits et d’autres infrastructures ; elle lutte contre la marginalisation et l’analphabétisme en construisant des écoles, en offrant formation et soutien psychosocial aux victimes de cette violence aveugle.
Notre organisation protège en particulier les enfants, plus que jamais en proie à la violence, aux abandons, à la malnutrition et au paludisme. En plus de poursuivre son projet d’adoption à distance, de distribuer des aliments et des compléments alimentaires aux enfants, de construire des écoles et d’apporter une formation aux personnes, COOPI est la seule ONG qui s’occupe de projets de désarmement, de démobilisation et de réintégration des enfants soldats.
COOPI travaille en République centrafricaine depuis 1974. Depuis cette date, elle n’a jamais quitté le pays.

* Les données sur les résultats de COOPI sont mis à jour le dernier rapport social.

La situation en République centrafricaine

Les résultats de COOPI



185/187
ISU
43%
taux d’analphabétisme
41%
Taux de malnutrition infantile modérée ou sévère
49%
Taux de population vivant sous le seuil de pauvreté


28
Projets
289.650
Bénéficiaires
37
Opérateurs internationaux
156
Opérateurs locaux

Projets



Papiers

    Siège

    République centrafricaine ultima modifica: 2016-02-15T17:13:45+00:00 da coopi