Tchad, Journée mondial de l’Enfance

4 Pavan_Tchad_projet IEDDH 2017

Le 20 Novembre a été la Journée Mondiale de l’Enfance. Le thème de la journée au niveau international, décidé par UNICEF, était #KIDSTAKEOVER, ou encore « Les enfants prennent les choses en main ». L’idée centrale du message était que, vu le faible progrès dans le domaine des droits des mineurs, les mineurs eux-mêmes devraient prendre les choses en main et revendiquer le respect de leurs droits. Ça a été aussi le message que COOPI a voulu donner avec l’activité organisée à l’occasion de la Journée Mondiale de l’Enfance. COOPI a souligné le devoir de chacun d’aider les enfants à comprendre et prendre conscience des leurs droits afin de les faire respecter.

Samedi 18 Novembre, en collaboration avec SOS Village Enfant Tchad et la Fondation Dieu Benit, partenaires dans le Projet de Protection des Droits des Mineurs et Réduction de VBG au Tchad financé par l’Union Européenne, COOPI a organisé une émission radiophonique dans les deux centres pendant laquelle les enfants ont parlé des leurs droits fondamentaux, des leurs expériences et des leurs désirs pour le futur. Ils ont clamé:

On a le droit d’aller à l’école, de devenir ce qui nous voulons, de ne pas quitter l’école pour aller à travailler.  J’ai le droit de me marier avec celui que je veux.

Ciad, bambini partecipano alla Giornata mondiale InfanziaLe nombre de mariages précoces au Tchad est presque 70% des moins de 18 ans, selon les données fourni par l’ONG Girls Not Brides et la majorité des enfants quitte l’école auprès des 15 ans pour travailler, raisons pour lesquelles la réduction de ces phénomènes représente un gros défi. Le mariage précoce est interdit par la loi, comme l’exploitation des enfants, mais il s’agit des pratiques tellement enracinées dans la société et la culture tchadiennes que l’apparat législatif n’est pas capable de l’éradiquer. Dans les zones rurales les officiels ou les policiers ne connaissent les normes législatives. Les mineurs qui grandissent dans des contextes de pauvreté et ignorance ne sont pas informés des leurs droits et souvent n’ont pas la force de s’opposer à ce que la famille ou la société leur impose.

2 Pavan_Tchad_projet IEDDH 2017Se manifeste donc la nécessité d’une forte sensibilisation de la société civile et des autorités pour ce qui concerne les lois nationale et internationale par rapport au respect des droits fondamentaux des mineurs. Cette « entreprise » présente des obstacles. On rencontre encore beaucoup de réticence dans la population locale à comprendre, par exemple, qu’il ne faut pas faire travailler les enfants. Au niveau institutionnel et politique, beaucoup de bonnes intentions ne se transforment jamais en actions concrètes. Sensibiliser les adultes est absolument nécessaire mais il est autrement fondamental d’éduquer les mineurs à connaître leurs droits afin qu’ils puissent devenir des adultes responsables, conscients et engagés dans l’effort de faire respecter ce que les générations précédents ont ignoré.

6 Pavan_Tchad_projet IEDDH 2017La journée du 20 Novembre s’est passée dans cet esprit, selon le principe qu’il revient aussi enfants de devoir prendre en main leur destin, avec l’amour, le soutien et l’éducation que nous, les parents, les éducateurs, les activistes ou promoteurs des droits des mineurs, pouvons leurs donner. Dans le 8ème arrondissement de N’Djamena, COOPI, SOS Village d’Enfants Tchad et la Fondation Dieu Benit ont organisé une séance de sensibilisation sur les droits des enfants à laquelle de nombreuses autorités locales ont participé. Les enfants ont effectué des danses traditionnelles et modernes ; un match de football a été joué entre les enfants des deux centres. A la fin de la célébration un quiz a été organisé pendant lequel les enfants ont dû répondre à des questions d’actualités ou liées au thème de la journée. Des prix ont été distribués aux gagnants.

La journée est donc terminée dans un climat de joie et, encore une fois, avec l’espérance qu’un changement et une amélioration soient possibles et qu’on ne s’arrête pas à une seule liste des bonnes propositions.

Tchad, Journée mondial de l’Enfance ultima modifica: 2017-12-05T13:08:04+00:00 da Isabella Samà