Tchad, le succès de Fanné: éducation nutritionnelle et bonnes pratiques pour les mamans

Immagine Sicurezza Alimentare COOPI Ciad

Depuis Janvier 2012 COOPI a mis en place le projet  « Action multisectorielle de lutte à l’insécurité alimentaire et à la malnutrition » dans la région de Hadjer-Lamis (Tchad) grâce aux financements de  l’Union Européenne.

Faire face à la mortalité infantile

Dans cette très pauvre région du Tchad la malnutrition est l’un des principaux problèmes rencontrés tous les jours par la population et ses victimes principales sont surtout les enfants et les nourissons. Fanné Abali, sage femme auprès d’un centre de santé aux alentours de la ville de Karal, nous parle de la situation avant l’intervention de Coopi, qui était caractérisée par un haut taux de mortalité infantile dû à la malnutrition et au manque d’hygiène. « Le centre était très peu fréquenté », elle nous raconte, « et généralement les femmes ne donnaient pas d’importance aux visites prénatales et aux bonnes pratiques familiales d’alimentation et d’hygiène ». De plus, Fanné nous explique que le niveau de ses compétences était trop bas et cela ne lui permettait pas de bien gérer ses activités dans le centre de santé et de la communauté de Karal.

Immagine_Food_Sec_Mali

Contre la malnutrition avec des ingrédients locaux

Grâce à la collaboration avec Coopi, Fanné a pu améliorer ses compétences  concernant la santé et l’alimentation des enfants et de bébés. Elle est arrivée à organiser cinq fois par mois – auprès du centre – des séances à l’égard de la prévention de la malnutrition qui rejoignent une grande partie de la communauté de Karal . En quoi consistent les séances ? « Je fais des démonstrations culinaires, j’essaye de faire comprendre aux mères la valeur de l’allaitement au sein – surtout dans les premiers mois de vie du bébé – et je leur montre comment préparer des bouillies enrichies par des ingrédients locaux pour la bonne croissance de leurs enfants », nous explique Fanné.

Un succès pour tout le monde

Pendant les cinq dernières années la mortalité infantile dans la région de Hadjer-Lamis a diminué d’une façon remarquable ; tandis que la fréquentation du centre de santé de Karal a vu une forte augmentation. Mais pour Fanné le plus grand succès remarqué dans la population est le changement de mentalité vers l’importance des bonnes pratiques de santé et nutrition. Un succès pour Coopi aussi, un succès pour tout le monde.

Article écrit par Cecilia Lucchelli

Tchad, le succès de Fanné: éducation nutritionnelle et bonnes pratiques pour les mamans ultima modifica: 2016-11-16T11:37:42+00:00 da coopi