Tchad : les progrès du Groupement Istifack

COOPI_Ciad_SuccessStory_janvier2017

Dans la région de l’Hadjer-Lamis, au Tchad, se trouve le petit village de Gredaya. Depuis des générations, les habitants de ce village vivent des fruits de leur travail agricole : le Groupement Istifack est né de manière spontanée. Le Secrétaire Général du Groupement, Mahamat Kellé Abakar nous a raconté que dès l’âge de 5 ans, il suivait son père et son oncle au travail. « On n’avait que des pioches et d’autres outils rudimentaires » nous dit Kellé, « et même les semences n’étaient pas écologiques. Du coup, la production céréalière de notre Groupement variait entre 10 et 15 sacs de 100kg par campagne agricole. Ce n’était pas beaucoup ; en tout cas ce n’était pas assez pour garantir un bon niveau de nutrition à toutes les familles du village ».

Un projet pour soutenir l’agriculture

Depuis 2013, le Groupement Istifack du village Gredaya bénéficie de l’appui de l’Action multisectorielle de lutte à l’insécurité alimentaire et à la malnutrition dans la Région de Hadjer Lamis mis en place par COOPI grâce au financement de l’Union Européenne. Durant les 4 années passées, le projet a fourni régulièrement au Groupement Istifack l’appui nécessaire pour le développement d’une culture adaptée aux conditions écologiques de la région. Les agriculteurs ont reçu et reçoivent toujours des semences pluviales (surtout maïs, sorgho, petit mil), des outils de labour et des cours de formation en technique culturale et cultures attelée. En outre, parmi les conseils des techniciens de COOPI, le plus important a concerné l’utilisation du compost pour améliorer la fertilité des sols. « Depuis deux ans notre production est environ 30 à 40 sacs de 100kg par campagne agricole sur une superficie qui varie entre 3 et 4 ha. Un très bon résultat pour notre Groupement ! » déclare Kellé en souriant.

On est sur la bonne route

Kellé conclut que, grâce à l’appui du projet, à présent le groupement Istifack a pu réserver des stocks de semences pour des imprévus : « Grâce à l’appui de COOPI, les conditions de vie des membres du groupement se sont améliorées. Maintenant, pendant la période de soudure – la plus difficile saison de l’année comme il s’agit de la période entre deux récoltes où la nourriture et l’eau peuvent venir à manquer – nous arrivons même à soutenir les ménages qui sont en situation difficile au travers du partage ou prêt de céréales ». L’histoire du Groupement Istifack du village Gredaya représente un petit progrès dans la lutte contre l’insécurité alimentaire où COOPI s’engage depuis des années au Tchad comme ailleurs. Un petit progrès qui montre que l’on est sur la bonne route.

Tchad : les progrès du Groupement Istifack ultima modifica: 2017-03-16T14:31:51+00:00 da coopi