Une journée au Niger avec COOPI

coopi articolo

Au mois de septembre j’ai eu la possibilité de constater, en première personne, comment se déroule le projet de nutrition que   COOPI gère, grâce au financement de la Commission européenne, dans la région de Tillaberi au Niger, où 1 enfant sur 2, de moins de 5 ans, souffre de malnutrition.

Ma première étape a été au CRENI (Centre de Récupération de Nutrition Intensive) où les enfants concernés par la malnutrition aigüe avec des complications médicales sont hospitalisés. Là nous avons été accueillis par le médecin de COOPI (Dr Sama Seyni Rachid) responsable de la prise en charge des enfants, qui nous a montré la structure et qui nous a fait connaitre certains parmi les bénéficiaires.

Entre eux, il y avait une jeune maman qui, pleine de joie, a voulu me raconter son expérience : “Quand je suis arrivée au   CRENI mon enfant était inconscient. Nous avons passé 13 jours ici, ou’ mon enfant a été soigné avec des médicaments et un cathéter et maintenant il est en forme”. La situation était très émouvante : il y avait beaucoup de mères qui remerciaient les infirmières et le docteur pour le courage et pour l’habilité avec laquelle ils traitaient leurs enfants”.

Après la visite à l’hôpital, nous avons accompagné un membre du staff de COOPI dans un des contrôles de routine aux centres de santé de la région. Dans le village de Sona se tenait la journée de prise en charge des enfants concernées par la malnutrition. Lors de ces occasions, ils sont contrôlés et dans le même temps, les mères sont sensibilisées sur les causes de la malnutrition et sur quelles pratiques quotidiennes adopter pour favoriser la prévention.

L’objectif de COOPI à Tillaberi est celui de renforcer les capacités des centres pour soigner les enfants outre que pour faciliter l’accès de la population à ces services. Pour faire de sorte que ça puisse se réaliser, COOPI met à disposition et forme du personnel  , elle fournit un support logistique et elle donne assistance financière aux mères pour éviter que la distance ou que l’insuffisance de ressources puissent empêcher  les soins aux enfants. Jusqu’à la fin du 2015 plus de 7.000 enfants auront bénéficiés directement du projet de COOPI et  plus de 200.000 personnes en auront bénéficiés indirectement grâces aux activités de formation et de sensibilisation dans la région.

Texte e photos par Gemma Perez

Une journée au Niger avec COOPI ultima modifica: 2016-02-22T12:45:31+00:00 da coopi